Développement d’un réseau pour explorer la biodiversité végétale et microbienne et l'innovation technologique pour la qualité et la sûreté des aliments dans l’Asie du Sud Est

L’atelier international « Exploration de la Biodiversité pour le Développement Durable en Asie du Sud-Est 2013 » (EBSEA 2013), financé par l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et organisé avec la participation de l’Institut Polytechnique de Hanoi (IPH) et du Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement a eu lieu dans les locaux de l'Institut Polytechnique de Hanoi (IPH) le 16 septembre 2013.

Les objectifs de cet atelier étaient de promouvoir le partage des connaissances et des expériences dans le domaine de la biodiversité végétale et microbienne et de la biotechnologie dans la région de l’Asie du Sud-Est, ainsi que de renforcer les liens existants et de mettre en place des nouvelles coopérations entre les scientifiques et les experts dans le domaine.

L'atelier EBSEA 2013 s'est concentré sur les thématiques suivantes : la diversité végétale et microbienne dans la région, les composants bio-actifs et leurs applications dans le production alimentaire, aquaculture et dans l'industrie pharmaceutique et les innovations dans les procédés biologiques, agroalimentaires et dans la préservation des aliments.

Plus de 70 participants venant d’une vingtaine d’institutions de France, de Chine, de Thaïlande et du Vietnam ont participé à cet atelier parmi lesquels les représentants de l’IPH, du CIRAD, de l’Université du Yunnan, de l’Institut Asiatique des Technologies, d'AgroSup Dijon, de l’Académie des Sciences et des Technologies du Vietnam, de l’Institut de Recherche en Industrie Alimentaire de l’Université d’Agriculture de Hanoi, de l’Association de la Nutrition du Vietnam, ainsi que de nombreux établissements d'enseignement supérieur du Vietnam (l’Université d’Agriculture et de Forêt de Thai Nguyen, Université de Hung Vuong, École Normale Supérieure de Hanoi, Université du Nord-Ouest, Institut de Recherche et d’Application de la Technologie de Nha Trang, Université de Da Nang, Institut Polytechnique de Ho Chi Minh ville, Université de Can Tho). Onze présentations, suivies de discussions très riches ont été faites sur des sujets comme la biodiversité de la région, les innovations technologiques en agro-alimentaires et la préservation des aliments. Cette rencontre a été également une bonne opportunité pour des échanges, un partage d'expériences et de savoirs faire et pour l’établissement de nouvelles collaborations entre les partenaires du projet et les participants au séminaire.

ebs1
La session d'ouverture de l'atelier EBSEA 2013

L’atelier EBSEA 2013 est un événement clé du projet de coopération scientifique inter-universitaire (PCSI) soutenu par l'AUF intitulé « Exploration de la biodiversité végétale et microbienne et innovation technologique pour la qualité et la sûreté des aliments ». Il est porté par l’IPH en partenariat avec l'Université de Can Tho (Vietnam), l'Académie des Sciences et de Technologie du Vietnam, l'Université Yunnan (Chine) et le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD, France).

ebs2
Les participants de la réunion des partenaires du projet

Une réunion entre les partenaires officiels et associés du projet PCSI a été organisée à l'issue de l'atelier. Elle a eu comme but de présenter les capacités et le potentiel de coopération des différents partenaires, d'identifier de nouveaux axes de recherche, de constituer des groupes de travail pour les thématiques prioritaires et d'établir un plan de travail pour les activités en cours. Les partenaires du PCSI ont identifié deux grands axes de coopération :

a) la biodiversité végétale focalisée sur le pouvoir antimicrobien et antibactérien des extraits de plantes pour améliorer la qualité et sûreté des aliments,

b) la biodiversité microbienne focalisée sur les micro-organismes marins, les actinobactéries et les bactéries lactiques.

Deux groupes de travail ont été créés pour travailler sur l’état de l’art de ces deux axes de recherche identifiés et pour préparer des proposition de sujets de coopération.

Vous trouverez plus d'informations sur le site de l’atelier EBSEA2013 (http://ebsea.hust.edu.vn) et du projet PCSI: http://pcsi2013.hust.edu.vn

VI Training School on Bioencapsulation held in Nha Trang, Vietnam during March 4-8, 2014

This training school, co-organized by AgroSup Dijon, Bioencapsulation Research Group (BRG), France and Nha Trang University, Vietnam,  will provide a deep over view of the microencapsulation technologies and applications combined with 2 halfdays demonstrations in the lab and pilot-scale equipments. Performed in a friendly atmosphere, the seventeen lectures given by well known experts will cover the state of the art in microencapsulation and also associated fields. The school is open to industrials, researchers and students. The number of trainees is limited to 60 in order to maximize and facilitate exchange, especially during demonstrations. The official language of the training school will be English. Scholarships are available for selected Asian students.

More details can be obtained on the official website of the VI Training School on Bioencapsulation:  http://bioencapsulation.net/2014_Nha_Trang/

Flyer of the VI Training School on Bioencapsulation to be downloaded 

PCSI Gallery 2013

DSC 0245
DSC 0171  DSC 0175 
 DSC 0182  DSC 0215
 DSC 0217  DSC 0225
 DSC 0229  DSC 0232
DSC 0252 DSC 0260
   

Lancement des trois projets des programmes de Bio-Asie du 25 au 26 Mars, 2013 à l’Institut Polytechnique de Hanoi (IPH), Vietnam

Trois projets coordonnés par l’IRD ont été sélectionnés pour le programme de Bio-Asie 2013. Afin de développer des synergies entre les différents partenaires impliqués dans ces projets, une réunion de lancement et d’échange a eu lieu du 25 au 26 Mars, 2013 à l’Institut Polytechnique de Hanoi, Hanoi, Vietnam.

Le Programme Régional de Bio-Asie, financé par le Ministère des Affaires Etrangères français, est un  programme de coopération  entre la France et différents pays en Asie afin de promouvoir le réseau de collaboration à haut niveau dans la région. Les thématiques sélectionnées en 2013 comprennent la biodiversité, les énergies renouvelables, et l’utilisation durable des substances naturelles dans le domaine de la santé, la nutrition, l’agronomie, la cosmétique....  Chaque projet doit être effectué par au moins une équipe française et deux équipes de deux pays asiatiques différents.  Ce programme  porte principalement sur l’éducation, grâce aux échanges d’ étudiants de Master entre les partenaires.

Les trois projets sélectionnés  pour 2013 – 2014 sont les suivants:

- Le projet BIOVECTROL (Etudes sur les bio-insecticides naturels à partir de la biodiversité végétale de l’Asie du Sud-Est pour contrôler les vecteurs du paludisme et de la dengue) vise à développer les bio-insecticides issus de plantes de l’Asie du Sud-Est, particulièrement au Cambodge et en Thaïlande, afin d’élaborer des programmes efficaces et respectueux de l’environnement pour le contrôle ddes vecteurs du paludisme et de la dengue. Ce projet associe l’IRD et l’Université Aix-Marseille, France, l’Université Kasetsart de Bangkok, Thaïlande et l’Université des Sciences de Santé de Phnom-Penh, Cambodge. Le coordinateur du projet est Sylvie Manguin (l’unité de recherche MD3).

- Le projet ESTAFS (Ethnobotanique pour  une aquaculture durable et pour la sureté des aliments) est basé sur les connaissances traditionnelles des pisciculteurs Asiatiques (au Vietnam et en Indonésie) de petite échelle Ce projet a pour objectif d’évaluer l’efficacité des plantes comme alternative aux produits chimiques antimicrobiens utilisés en aquaculture dans deux pays importants en termes de production aquacole, le Vietnam et l’Indonésie. En France, l’IRD (l’unité de recherche I-SEM) et le CIRAD (l’unité de recherche Qualisud) sont partenaires ; l’Institut de Recherche pour l’Aquaculture en eau douce (BALITBANG KP), placée sous le Ministère des Affaires Marines et l’Institut Pertanian Bogor (IPB) en Indonésie, et au Vietnam, l’Institut Polytechnique de Hanoi et l’Université d’Agriculture de Hanoi assurent la coordination du projet.

- Le projet PHARMACOOP (Pharmacochimie et Pharmacologie pour le Développement) vise à monter un réseau interuniversitaire dédié à l’étude des pharmacopées traditionnelles du Cambodge, au Laos et au Vietnam. La Faculté de Pharmacie et des Sciences de Santé, l’Université de Cambodge ; l’Université des Sciences de Santé du Laos, Universités de Pharmacie et Médecine de Ho Chi Minh et de Hanoi au Vietnam sont partenaires de ce réseau, y compris l’UMR 152 PharmaDEVIRD – Université de Toulouse III, France. Ce réseau a pour objectif de trouver de nouvelles molécules bioactives ayant un potentiel thérapeutique à travers l’étude traditionnelle de pharmacopées. Eric Deharo et Françoise Nepveu (l’unité de recherche Pharma-Dev) coordonnent ce projet.

A travers cette réunion, il a été souligné que, malgré que les projets couvrent trois domaines distincts de recherche  (aquaculture, contrôle des vecteurs et santé), ils ont une forte composante ethnobotanique permettant le partage de méthodologie comme: les enquêtes auprès des populations locales  sur l’utilisation traditionnelle des plantes pour traiter les maladies spécifiques. ainsi que le  développement de synergies entre les différents partenaires dans la région.

Au cours de cette réunion, l’IPH a présenté également un aperçu sur leurs activités de recherche et de formation concernant la qualité et la sureté des aliments comme le Pré-projet de Coopération Scientifique Interuniversitaire (PCSI) intitulé “Exploration de la Biodiversité végétale et microbienne et innovation technologique pour la qualité et la sureté des aliments”, financé par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) pour les années de 2013 – 2014. Dr. Chu-Ky Son, travaillant à l’Ecole de Biotechnologie et Technologie Alimentaire (SBFT), est le coordinateur du projet de PCSI.

Ce projet de PCSI a pour objectif global d’appuyer les échanges entre les partenaires pour développer les activités de recherche dans le domaine de la valorisation des biodiversités végétale et microbienne pour la qualité et la sûreté des aliments. Les objectifs principaux de ce PCSI seront:

- Etablir des groupes de travail d’experts pour coordonner les activités de recherche et de formation. Ces groupes de travail auront la charge d’identifier les besoins et faire des recommandations en termes de recherche et de formation dans le domaine de la valorisation des biodiversités végétale et microbienne pour améliorer la qualité et la sécurité sanitaire des aliments.

- Construire des programmes de recherche pertinents pour soumettre des projets à des appels d’offres nationaux, régionaux et internationaux. Les groupes de travail feront des propositions pour anticiper sur les besoins futurs en matière de recherche dans le domaine de la qualité et la sureté des aliments en tenant compte des travaux d’autres plateformes existantes au niveau international.

Les activités du projet porteront sur:

  • L’organisation d’un atelier international « Exploration de la Biodiversité pour le Développement Durable en Asie du Sud-Est (EBSEA 2013) (http://ebsea.hust.edu.vn) 
  • L’intégration des experts de nouvelles institutions membres de l’AUF, autres que celles francophones
  • L’initiation d’un programme de recherche d’échanges et mobilité des chercheurs entre les partenaires
  • La dissémination des résultats de recherche et la préparation de propositions pour de nouveaux projets

Les informations détaillées peuvent être obtenues sur le site officiel du projet de PCSI: http://pcsi2013.hust.edu.vn/fr/ 

IMG 4681
 Légende 1: Prof To Kim Anh, directeur de SBFT, a accueilli les délégués et les participants des trois projets de Bio-Asie et du projet PCSI à la réunion à l’IPH le 26 mars, 2013
 
IMG 4686
Légende 2: Dr. Samira Sarter, chercheure de CIRAD, a présenté les activités collaboratives entre le CIRAD et l’IPH dans le projet de Bio-Asie
 

UQ – SEMINAIRE SERIE 6 DE DEVELOPPEMENT PROFESSIONNEL sur “La sureté des aliments mondiale”, co-organisé par l’Université de Queensland et l’Institut Polytechnique de Hanoi, le 9 avril 2013

L’Université de Queensland (Australie) et l’Institut Polytechnique de Hanoi ont co-organisé UQ -  séminaire série 6  de développement professionnel sur « La sureté des aliments mondiale » le 9 avril 2013 à l’IPH. La sureté des aliments est une composante importante de la sécurité  alimentaire, ce qu’aucun pays ne pourrait négliger. En effet, les maladies d’origine alimentaire peuvent être la cause de morbidité, de mortalité et de pertes économiques importantes non seulement dans les pays en voie de développement mais aussi dans les pays industrialisés. Ce séminaire a présenté  les maladies d’origine alimentaire majeures ; l’approche pour améliorer la sureté des aliments ; les données détaillées  des dernières épidémies d’intoxication alimentaire aux Etats-Unis, en Europe et au Vietnam  ainsi que de leurs investigations. Les nouvelles technologies  utilisées pour caractériser les microorganismes pathogènes dans les aliments (ex :  séquençage du génome) et le potentiel des antimicrobiens dérivés des herbes/ épices ou de bactériophages ont été également examinés. De plus, les risques émergents liés à la sureté des aliments (ex : la résistance aux antibiotiques, l’évolution des pathogènes) ont été également discutés.
Les principaux orateurs de ce séminaire sont les suivants:

1. Dr. Tuner est maître de conférences en microbiologie alimentaire à l’Ecole d’Agronomique et des Sciences alimentaires à l’Université de Queensland (Australie). Il enseigne  la microbiologie alimentaire, la sureté des aliments et la biotechnologie alimentaire. Dr. Tuner  est également coordinateur des programmes de Coursework pour l’enseignement supérieur en Science alimentaire ( Master des Etude Alimentaire) et dirige un groupe de recherche dans le domaine de la génétique des bactéries lactiques, de la génomique, et du diagnostic moléculaire des microorganismes sporulés  dans les produits laitiers.

2. Dr. Ho Phu Ha est le chef adjoint du Département de la Technologie Alimentaire, Ecole de Biotechnologie et Technologie Alimentaire, l’IPH. Elle travaille sur la flore des bactéries lactiques isolées à partir des aliments traditionnels du Vietnam.

3. Assoc. Prof. Nguyen Thi Minh Tu est chef du Département de Gestion de la Qualité, Ecole de Biotechnologie et Technologie Alimentaire, l’IPH. Elle travaille sur l’exploration des composés bioactifs à partir des sources végétales et leurs applications pour améliorer la qualité et la sureté des aliments.        

Cliquer ici pour le programme détaillé